Le Sénat retoque le développement des radars

Pour faire des économies et privilégier la prévention…

RADAR CHANTIERLa Haute Assemblée a sérieusement amendé le projet du gouvernement d’installer, en 2015, 40 nouveaux radars vitesse moyenne (coût unitaire de 167.000 euros) et 43 radars chantiers (200.000 euros chacun).

Les sénateurs proposent de réduire de moitié ces implantations, ce qui entraînerait une économie de 7,35 millions. Pour eux, il vaudrait mieux donner ce budget aux collectivités territoriales, afin de réaliser des investissements de sécurité.

 


RADAR MOYENNELe radar vitesse moyenne contrôle la vitesse moyenne des automobilistes sur une portion de route pouvant faire plusieurs kilomètres afin de les inciter à respecter la vitesse autorisée tout au long du trajet. Le radar chantier est un radar semi-fixe destiné à assurer un contrôle des vitesses dans les zones de travaux.

De son côté, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve a confirmé sa volonté de ne pas réduire l’augmentation du nombre de nouveaux radars prévue pour l’année prochaine, mettant en avant les mauvaises statistiques de l’accidentologie en 2014.

Une réflexion au sujet de « Le Sénat retoque le développement des radars »

  1. Les panneaux de ralentissement pour travaux restent fréquemment en place pendant les weekends et jours fériés alors qu’il n’y pas pas de travaux et que la route est parfaitement libre! Si les « radars de chantier » continuent à sévir dans les mêmes conditions, et même la nuit, belles rentrées d’argent en perspective!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *